lundi 13 décembre 2010

Coup de coeur: Mitzah de Dior.

    Mitzah fait partie des nouvelles colognes de Dior que l'on peut actuellement découvrir au Bon Marché. Comme New Look 1947, Vétiver, Granville ou Cologne Royale, il s'agit en fait d'eaux de parfum, tout comme  le sont aussi devenues pour l'occasion Bois d'Argent, l'Eau noire et le reste de la collection.
  
     Cette nouvelle série de "colognes" se veut évoquer la vie de Christian Dior,  ce qui en fait grincer les dents plus d'un puisque cela n'est pas sans rappeler franchement les Exclusifs de Chanel. Mitzah rend ici hommage à la muse et conseillère du créateur, Mitzah Bricard, femme captivante à la féminité exacerbée. Ce parfum éponyme se voulait donc à son image: élégante,  sensuelle, mystérieuse, voire féline. 


    C'est donc sur la famille orientale que le choix de François Demachy s'est porté, et plus particulièrement sur les notes ambrées.  L'ouverture de  Mitzah m'évoque fortement Ambre Sultan de Serge Lutens, en raison de la note de coriandre qu'on retrouve aussi en tête de ce dernier, avec une légère sensation de fruits confits, mais surtout d'épices, (peut-être un peu de cardamome), notamment la cannelle, qui annonce le coeur du parfum, aux côtés de la Rose de damas.  

    A mesure que s'épanouissent les notes de coeur du parfum, celui-ci se fait plus doux qu'en tête, plus enveloppant, plus ronronnant.  Même si la composition ne cite que rose et cannelle  en coeur,  et que c'est ensuite, en fond, que sont citées vanille, labdanum, patchouli et autres notes orientalisantes, Mitzah lorgne déja, à ce stade,  très fort vers un accord ambré, et plus précisément vers l'ambre 83. Cette base est très utilisée pour les accords ambrés, et Ambre Sultan, justement,  en est une belle interprétation.

   
C'est d'ailleurs cet aspect très confortable, très rond et chaud, typique de cette base, qui fait le charme de ce parfum, qui lui donne toute cette sensualité, et ce côté un peu félin. Comme Sixtine d'Ambre Gris, je ne trouve pas ce parfum particulièrement évolutif, mais il est très agréable à porter.  Les notes de vanille et de miel vont certes renforcer la chaleur moelleuse de Mitzah, mais on les sent plus comme incorporées à un fond compact ambré, relevé d'encens qui vient souligner le charme épicé du parfum. On y perçoit également des notes boisées, telles que le patchouli, mais c'est surtout le labdanum,  qui me saute au nez,  dominant au côté de l'ambre 83 une bonne partie de l'évolution du parfum.

  Mitzah est donc, vous l'aurez compris, un parfum des plus adaptés à cette saison, idéal pour lutter contre ces froides températures. hivernales, de par toute la sensualité qu'il dégage.  Je ne pense pas qu'on puisse le qualifier d'extrêmement original ou novateur, mais il est très addictif  tout en offrant une très belle illustration du charme des accords ambrés.  Voici donc une "cologne" qui plaira à coup sûr aux adeptes des notes orientales et autres parfums capiteux.


1 commentaire:

Vintage Lady a dit…

Je n'ai pas encore essayé ce parfum et je commence á l´aimer déjà. J´aime tellement les fragances orientales. Merci